• Attelage

     

    L'attelage canin était pratiqué dans les temps préhistoriques déjà : des chiens étaient attelés à des luges pour transporter les charges trop lourdes pour l'homme. Accompagnant l'homme à la chasse, ils se voyaient confiés la tâche de ramener les animaux chassés en les tirant jusque dans les habitations. Il y a 2000 ans, les romains emmenaient roues et chars et faisaient connaître les chiens de trait en Europe Centrale. Il s'agissait de grands chiens molossoïdes puissants et musclés, les probables aïeuls de nos bouviers suisses, des Rottweilers, dogues allemands et autres grandes races. Pendant le Moyen-Age, le chien était largement répandu comme animal de trait. Il assistait les marchands, bouchers, boulangers, jardiniers et fromagers au transport des marchandises en ville et sur les marchés. Ce n'est qu'au courant de la deuxième moitié du 19e siècle que le chien se faisait remplacer par le cheval et d'autres moyens de transport. En Suisse, l'abandon du chien en tant qu'animal de trait était également dû à l'établissement, vers le début du 20e siècle, de divers règlements de protection des chiens.

     

    L'attelage des chiens n'a heureusement pas complètement disparu. Grâce à l’intérêt d'amateurs avertis de cette discipline, l'attelage s'est transformé en activité sportive ou folklorique. Des groupes d'atteleurs canins se réunissent en Allemagne, en Belgique, en Autriche, en Suisse et ailleurs. En Suisse, on attelle toujours le grand bouvier suisse qui était considéré comme "le cheval du pauvre", mais aussi le bouvier bernois et un peu plus rarement le bouvier appenzellois qui, malgré sa petite taille, fait preuve d'un grand zèle lorsqu'il s'agit de tirer une petite charrette légère. A certaines occasions, on peut également rencontrer le fameux Saint-Bernard attelé à une mini calèche. Dans d'autres pays européens, on travaille avec le dogue allemand, le rottweiler ainsi que d'autres races de grandes taille.

    Quelques règles indispensables pour l'attelage de chiens

    * Lorsque l'on veut commencer l'attelage de son chien, il est indispensable de se faire conseiller par des personnes expérimentées afin de ne pas nuire à la santé physique et psychique du chien

    * Le chien de trait doit être plutôt grand, puissant, en excellente santé physique et exempt de problème de dyspasie.

    * le chien s’attelle à partir de l'âge de 18 mois/2 ans, mais il est conseillé de faire assister les jeunes chiens à des séances d'entrainement afin de les habituer dès leur jeunesse au harnais, au bruit de la charrette, aux chiens qui tirent...

    * Le chien à atteler doit avoir bénéficié d'une bonne éducation de base. Il doit être bien socialisé et avoir une grande complicité avec son maître afin de former une équipe sûre dans le trafic ou lors de rencontres avec d'autres chiens.

    * Un chien attelé doit être régulièrement entraîné afin de lui permettre de se muscler pour la discipline.

    * Les chiennes en gestation ou allaitantes, les vieux chiens, les chiens malades ou en convalescence, les chiens avec le moindre problème physique ou psychique ne s’attellent pas.

    * le harnais et la charrette doivent être adaptés au chien et ne doivent pas causer des blessures. La charrette doit être facilement maniable.

    * le propriétaire souhaitant atteler son chien doit disposer d'un minimum de connaissances techniques de l'attelage et procéder à une initiation par étapes, tenant compte de la mentalité ainsi que de la maturité de son chien.

    * Lors de sorties sur la voie publique, l'attelage du chien est considéré comme véhicule et doit respecter le code de la route.

    Les épreuves

    Parcours de trial

    Il s'agit de passer une série d'obstacles dans un sens déterminé avec ou sans laisse : les refus, hésitations ou contact avec les éléments d'obstacles sont pénalisés, les pénalités sont doublées pour les passages "chien en laisse", tenu en laisse sous entendu être en contact physique avec le chien et l'attelage. On ne tient pas compte du temps.

    Parcours de campagne

    Les candidats parcourent seuls le circuit et doivent estimer le temps qu'ils mettront à faire le parcours avec ou sans laisse en respectant les règles :

    * 2 arrêts obligatoires de secondes minimum.

    * par arrêt ni de marche arrière sur le parcours ni de galop.

    Le vainqueur est celui qui approche en plus ou moins le temps estimé. Le chien en laisse est pénalisé par rapport au chien sans laisse. (Montres, chronos, émetteurs, téléphones sont interdits).

    Concours de beauté

    Un thème particulier est choisi avant l'épreuve et un jury désigné par avance sélectionne et classe 4 attelages, tous les autres deviennent ex æquo avec les moyennes des points.