• Comment s'entrainer avec son chien

     

    La première chose à faire, c’est de mettre le chien en confiance avec le disque. Le frisbee ne ressemble pas aux jouets canins auxquels il est habitué, comme avec la balle ou la corde. Commencez avec le disque le plus souple que vous pouvez trouver.

     

    Vous devez créer de l’intérêt pour le frisbee en vous baissant et en agitant le disque au ras du sol pour faire croire au chien qu’il s’agit d’une proie volante. Laissez-le grimper sur votre jambe, guetter le disque dans votre dos, passer entre vos jambes etc. Il doit se démener pour tenter d’attraper la proie. Pour que ce jeu l’amuse, il est important que vous lui laissiez une chance de réussir à capturer sa proie en vous prenant de vitesse, ou par surprise. Si le chien a attrapé le frisbee, ne le lui reprenez surtout pas. Jouez plutôt avec lui en feignant de le tirer de votre côté, tandis qu’il le tient dans sa mâchoire. Pour ce « jeu de mordant », inspirez-vous de la façon dont les chiens jouent entre eux. Regardez-les par exemple se disputer une proie. Secouez le disque (seulement à l’horizontale, jamais à la verticale). Tirez-le vers vous à petits coups pour tenter de le reprendre. Éprouvez la résistance de la prise du chien pour qu’il ajuste bien, ou encore essayez de réduire sa surface de prise grâce à de petits à-coups.

     

    Alternez ces différents jeux avec votre chien. Il est important que l’homme ne se présente pas comme un adversaire supérieur. Quand votre chien tire et secoue le frisbee, cédez-lui du terrain. Au départ, tenez cette proie à deux doigts pour que le chien ait vraiment une chance de l’attraper. Laissez-le gagner lorsqu’il a fourni un gros effort pour vous la prendre. Si le chien s’enfuit avec sa proie, laissez-le s’éloigner. Ou mieux encore, courez dans la direction inverse. Cela énerve la plupart des chiens qui rapportent alors très vite la proie qu’ils ont capturée. Lorsque le chien revient avec le jouet, félicitez-le vivement.

     

    La longueur de cette phase de motivation varie d’un chien à l’autre. Le but est atteint lorsque le chien s’intéresse au disque pour lui-même et trépigne de joie dès qu’il le voit.

     

    Problème de motivation

     

    Certains chiens, qui apprécient beaucoup de jouer à la balle, montrent peu d’intérêt pour le frisbee. Afin d’éviter tout blocage, il est important de ne pas passer brutalement de l’un à l’autre, mais de continuer à jouer à la balle. Et dans ce cas encore, un disque très souple conviendra mieux que tout autre.

     

    Si le chien montre peu d’enthousiasme pour le jeu du mordant, on peut essayer de l’intéresser davantage avec le roller. On recrée la même situation qu’avec la méthode du mordant pour donner cette fois au chien l’envie de courir après sa proie. S’il se contente de la poursuivre et, une fois qu’il l’a attrapée, ne semble pas avoir envie de la rapporter, ne sortez surtout pas un second disque.

     

    Si le chien ne montre aucun intérêt pour le frisbee, essayez de le lui reprendre. Prenez l’air ravi et marchez, ou mieux encore, courez franchement vers le disque pour le lui subtiliser sous le nez.  

     

    Beaucoup de chiens rattrapent le frisbee avant le maître, dans ce cas, retournez-vous et courez en sens inverse, il devrait vous suivre avec le disque dans la gueule.

     

    Si ce dernier jeu n’intéresse toujours pas le chien, jouez encore un peu avec le frisbee avant de le lui retirer. Pendant toute une semaine, ne jouez au frisbee qu’avec lui. Pour susciter l’intérêt du chien, vous pouvez l’attacher en laisse et vous exercer à lancer le frisbee avec un partenaire de jeu devant lui.

     

    Le chien ne doit pas jouer au frisbee seul. Il doit exclusivement associer cet objet à un jeu réservé à l’homme et au chien.   

     

    Le signal de départ

     

    Il est très important d’apprendre au chien à attendre un signal pour aller cherche le frisbee. Peu importe la nature du signal, il peut être aussi bien un son que un geste. Ce signal indique au chien qu’il peut s’élancer pour aller chercher le frisbee. Pour cela il faut qu’il apprenne à ne pas mordre dans le frisbee avant d’avoir entendu ou vu le signal. Il faut aussi qu’il sache reconnaitre en toute occasion ce signal.

     

    Exemple d’échauffement

     

    1-      Courez ensemble au moins 10 mins à un rythme tranquille.

     

    2-      Faites des assouplissements pendant environ 5 mins.

     

    Avec une friandise dans la main, faites tourner le chien en rond vers la gauche et la droite pour assouplir les muscles de son dos. Si le dos du chien n’est pas très souple, vous pouvez aussi le faire venir au pied, de manière que son flanc soit en contact avec votre jambe. Ensuite, à l’aide d’une friandise, faites-lui tendre le museau vers la gauche puis vers la droite, sans le laisser bouger de sa place.

     

    On peut aussi tenir le chien sous la jambe et lui faire lever la tête. Ce dernier mouvement permet d’étirer son dos mais aussi ses pattes avant et arrière.

     

    Pour finir, le slalom entre les jambes est un bon exercice d’assouplissement pour le dos du chien.

     

    3-      Pendant 2 mins, lancez le frisbee à ras du sol pour que le chien puisse l’attraper sans avoir à sauter.

     

    Le chien est alors bien échauffé et paré à jouer au frisbee. S’il se prépare pour un spectacle ou une compétition, vous pouvez prolonger la phase 2 de l’échauffement. Vous pouvez aussi couvrir votre chien une fois qu’il s’est bien échauffé pour lui éviter de se refroidir.